Où et comment installer un détecteur d’incendie ?

Les détecteurs d’incendie se déclinent en plusieurs variétés. Il y a le détecteur de fumée, le détecteur de flammes et le détecteur de chaleur. Le mode d’installation dépend surtout du type d’alarme. Découvrons en particulier le mode d’installation d’un détecteur de fumée et ses principales mises en garde.

Où installer son détecteur de fumée ?

Par mesure de sécurité, l’installation d’un détecteur incendie doit suivre des règles spécifiques pour en assurer sa sécurisation. Le détecteur de fumée a été conçu dans le but de détecter la formation d’une fumée qui provient d’une combustion de matériaux inflammables. Il comporte un capteur photoélectrique. Pour une maison à étages, il est recommandé d’installer un détecteur de fumée à chaque étage. Les détecteurs doivent être espacés de 7,5 mètres s’ils sont installés dans les couloirs. De plus, ils doivent être placés à moins de 3 mètres de la porte des chambres. Il est fortement déconseiller de placer des détecteurs de fumée dans les salles de bains, les cuisines et les garages. Dans ces lieux, on privilégiera plutôt les détecteurs de chaleur.

Principe d’installation

Où installer son détecteur ? Dans l’idéal, installez le détecteur de fumée au plafond, dans une pièce centrale. Si vous optez pour une installation murale, accordez une distance minimale de 30 centimètres par rapport au plafond. Pour une installation en mansarde, placez le détecteur à environ 1 mètre du sommet des murs ou du plafond. En outre, il faut installer les détecteurs de fumée entre la chambre à coucher et les autres pièces à vivre. Il est beaucoup mieux de placer ces appareils dans les couloirs et dans une pièce centrale. Si on s’y connaît un peu en bricolage, on peut effectuer soi-même l’installation d’un détecteur incendie. Si l’opération s’avère trop complexe, il est recommandé de faire appel à un professionnel.

Mises en garde

L’installation d’un détecteur d’incendie, notamment d’un détecteur de fumée est déconseillée dans ces endroits

– Une pièce comportant une température inférieure à 4°C et supérieure à 40°C

– Un lieu humide, poussiéreux, moins aéré ou trop aéré, trop inaccessible

– À moins de 30 centimètres d’un mur, d’un angle de pièce, d’une lampe ou d’un autre objet de décoration

– Au sommet d’un plafond pointu

– Près d’objets lumineux (tubes, néons, lumières fluorescentes, etc.).

Bref, le détecteur d’incendie doit être placé dans un endroit plus ou moins accessible pour éviter que l’alarme ne se déclenche pas toute seule ou pour le protéger d’éventuelle désactivation en cas d’intrusion. Un tel appareil doit aussi être à l’abri de certains facteurs comme les poussières et l’air pour en assurer leur entretien régulier ainsi que leur meilleure tenue dans le temps.

Plan du site